header

Record de ventes en mai dans la région de Montréal

L’Île-des-Sœurs, le 6 juin 2017 -La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 5 057 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de mai 2017, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à la même période l’an dernier et un nouveau record pour cette période de l’année. 

« Le marché immobilier résidentiel montréalais a connu un mois de mai exceptionnel », souligne Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM. « L’activité a surpassé le précédent sommet pour cette période de l’année, qui datait de 2007 », ajoute M. Cousineau. 

Variation des ventes par secteurs

  • Tous les principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont enregistré une augmentation du nombre de transactions en mai. Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de l’île de Montréal se sont toutefois nettement démarqués, avec des croissances des ventes de 25 % et 22 % respectivement.

  • La Rive-Nord et Laval ne sont pas en reste, avec des hausses respectives de 14 % et 11 % à ce chapitre.

  • Finalement, la Rive-Sud a connu une progression des ventes plus modérée, soit de 4 % par rapport à mai 2016.


Statistiques par catégories de propriétés

  • Les ventes de copropriétés ont connu une croissance impressionnante de 24 % en mai à l’échelle de la RMR, avec 1 637 transactions.

  • Le plex (467 transactions) a également enregistré une excellente performance, grâce à un bond des ventes de 19 %.

  • La maison unifamiliale, dont les ventes ont crû de 10 %, demeure néanmoins la catégorie de propriété la plus en demande, alors que 2 950 ventes ont été conclues.

Au chapitre des prix

  • Le prix médian des unifamiliales a atteint 319 000 $ en mai dans la région métropolitaine. Il s’agit d’une croissance de 6 % comparativement au même mois en 2016.

  • La copropriété a enregistré une croissance de prix beaucoup plus ténue, soit de 1 %, avec un prix médian de 243 000 $.

  • En ce qui a trait au plex, la moitié se sont transigés à un prix supérieur à 480 000 $, c’est-à-dire 5 % de plus qu’il y a un an.




Nombre de propriétés à vendre


Le nombre de propriétés résidentielles inscrites sur le système Centris® des courtiers immobiliers (28 137) a reculé pour un 20e mois consécutif, à hauteur de 15 % par rapport à mai 2016. 

Source: Greater Montréal Real Estate Board